Boîte à outils

A travers les UNT, les établissements travaillent ensemble pour proposer à la communauté des outils permettant d’accompagner la production et la diffusion de ressources éducatives libres.

Les ressources étant amenées à être produites et diffusées par différentes entités (Universités, établissements d’enseignement supérieur, Universités numériques thématiques, autres), il est important que tous les acteurs s’appuient sur des outils, des normes et des conseils experts et cohérents. Techniques, juridiques ou organisationnels, ces derniers facilitent le travail de chacun et assurent le partage des ressources.

5 groupes travaillent à accompagner et professionnaliser la production et la diffusion des ressources.

« Production du document » – Ce groupe entreprend d’évaluer et de recommander des outils disponibles pour créer des ressources. Il propose des guides pour la production : guide de conception pour les auteurs ; guide pour l’interopérabilité ; livre blanc sur les chaînes éditoriales, etc.

« Pédagogie » – Ce groupe mène une réflexion pédagogique autour de la création et l’usage des ressources éducatives libres produites. Il s’intéresse plus particulièrement à la granularisation, la conception de scénarios pédagogiques permettant d’inscrire les ressources dans les usages, des actions de formation des enseignants à l’appropriation de ressources, etc.

« Valorisation du document » – Ce groupe cherche à unifier l’indexation dans un objectif d’échanges et d’interopérabilité et travaille au développement d’un réseau de portails d’échanges, suivant le principe des archives ouvertes.

« Questions juridiques » – Ce groupe donne des réponses concrètes et robustes aux interrogations des établissements sur les TICE en matière de droit (droit d’auteur, protection des données, etc.).

Ces travaux offrent des préconisations intéressantes aux établissements d’enseignement supérieur sur des points précis.

Afin de construire des recommandations adaptées à chacun, ces groupes de travail rassemblent les différents acteurs concernés, issus des services de documentation, des services multimédias et des cellules chargées du numérique dans les établissements.

Les travaux permettent de garantir :
la qualité des productions ;
leur pérennité par le respect de la normalisation ;
un accès performant grâce à une indexation appropriée et à l’utilisation d’outils adéquats ;
la mutualisation des coûts.