PRODUCTION ET DIFFUSION D’UNE RESSOURCE AVEC L’UNIVERSITE NUMERIQUE

Conseils pour produire une ressource éducative numérique, mieux créer pour mieux pérenniser

L’Université Numérique met à disposition des documents donnant des conseils pour produire des ressources éducatives de qualité.

Guide auteur pour la conception de ressources. Ce document explique les différentes étapes pour la conception d’une ressource pédagogique numérique, les éléments pédagogiques, techniques et institutionnels à prendre en comptes et une aide pour la conception de ces ressources.

Pérennité et interopérabilité des documents. Les bonnes pratiques pour l’exploitation optimale d’un document.

Chaines éditoriales numériques. Procédé technologique et méthodologique pour la création de documents et leur mise en forme expliquant les pratiques pédagogiques.

L’indexation, mieux trouver les ressources pédagogiques pour mieux les partager

L’indexation des ressources pédagogiques numériques représente un enjeu majeur car la lisibilité des documents dépend essentiellement des fiches métadonnées. Pour cela, des formats d’indexation existent, celui utilisé pour l’enseignement supérieur est SupLOMFR. Ce format, spécifique à l’enseignement supérieur, propose une description complète des ressources par un vocabulaire spécifique à l’enseignement supérieur et conforme aux standards internationaux. Les fiches d’indexation sont fréquemment mises à jour par les équipes de l’Université Numérique pour que le public puisse accéder facilement aux ressources éducatives.

Le protocole OAI-PMH et le projet ORI-OAI pour une complémentarité efficace

Centraliser physiquement les ressources s’avère fastidieux. En effet, rechercher individuellement chaque ressource est contre-productif, mutualiser et diffuser les ressources en provenance d’établissements supérieur différents est la solution pragmatique.

Le protocole OAI-PMH et le projet ORI-OAI interviennent dans l’indexation de documents.

Qu’est-ce que le protocole OAI-PMH ?

Le protocole OAI-PMH (Open Archive Protocol for Metadata Harvesting) est un protocole d’échange et de transfert basé sur les métadonnées. Chaque ressource est ainsi disponible via une description structurée, aucun échange de ressources n’est accompli mais c’est la fiche métadonnée qui est exploitée (d’où son importance de la maintenir à jour). En effet, une fiche métadonnée est une sorte de carte d’identité, la ressource proprement dite ne bouge pas et n’est pas dupliquée.

Comment fonctionnent les portails OAI ?

La fiche de métadonnées est d’abord enregistrée dans l’entrepôt OAI par le producteur de ressources.

Le moissonneur collecte les métadonnées dans une base de données mise à jour avec la possibilité de le faire pour plusieurs entrepôts à la fois grâce à la base de métadonnées d’un réseau d’entrepôts.

Le moteur de recherche utilisable par tous peut alors consulter les fiches de métadonnées pour accéder aux ressources d’un ou plusieurs moissonneurs.

Qu’est-ce que le projet ORI-OAI ?

Le projet ORI-OAI (Outil de Recherche et d’Indexation Open Archive Initiative) est un outil co-créé par l’AFNOR, le projet SYNAPSE de l’INSA de Lyon, Consortium ESUP-Portail, ainsi que par quatre établissements universitaires adhérents qui sont INP Toulouse, INSA de Lyon, Université de Valenciennes et Université de Rennes 1. Ce logiciel libre et open source est utilisé pour le référencement et l’indexation de ressources numériques des établissements via le format SupLOMFR.

Il contribue :

  • à la mise en place d’un système permettant la gestion et publication de tous les documents numériques produits par les établissements d’enseignement supérieur
  • au partage avec d’autres établissements
  • à la valorisation par une indexation de qualité
  • à l’accessibilité à distance avec des droits définis
Production de ressources éducatives