Changements majeurs dans les concours communs des écoles de commerce pour 2024

Changements majeurs dans les concours communs des écoles de commerce pour 2024

L’univers des concours communs aux écoles de commerce est sur le point de connaître une véritable révolution. En effet, d’importants changements sont prévus pour l’édition 2024 de ces examens sélectifs. Quels seront-ils ? Comment vont-ils impacter les candidats et les établissements concernés ? C’est ce que nous allons découvrir dans cet article.

Préparez-vous à plonger au cœur d’une transformation majeure qui promet de redessiner le paysage compétitif des grandes écoles de commerce françaises. Restez connectés pour en savoir plus sur ces modifications attendues et leurs implications potentielles.

L’ICD intègre le concours SESAME en 2024

L'ICD intègre le concours SESAME en 2024

 

À partir de la session 2024, l’ICD rejoindra le concours SESAME pour ses recrutements post-bac, portant ainsi à 18 le nombre de programmes proposés dans 15 écoles de commerce. Cette décision s’explique par la proximité entre l’ICD et les écoles du concours SESAME en termes d’exigences académiques et de perspectives d’insertion professionnelle. L’ICD partage avec ces établissements une même vision de l’enseignement supérieur, axée sur l’excellence et l’employabilité.

Lire aussi :  Découvrez les opportunités de carrière après un bac pro

Les bénéfices pour les lycéens et les modifications dans les autres concours

Cette intégration offre aux lycéens l’opportunité de préparer un seul concours, réduisant ainsi leur charge de travail et leurs dépenses.

Par ailleurs, le paysage des concours communs évolue : SCBS quitte le concours Passerelle tandis que le nombre d’écoles du concours Ambitions+ diminue. Ces changements majeurs témoignent d’une restructuration des voies d’accès aux grandes écoles de commerce.

Les nouvelles méthodes de recrutement des écoles de management

L’EBS, l’Ipag et la SCBS ont adopté des méthodes de recrutement innovantes pour leurs admissions parallèles.

L’EBS privilégie l’examen du dossier et un entretien en présentiel sans frais, tandis que l’Ipag exige un entretien en français et en anglais. La SCBS a également mis en place son propre processus d’admission. Ces nouvelles approches soulignent l’importance pour les candidats de bien cibler les formations qui correspondent à leurs aspirations avant de s’inscrire aux concours.

Univ-Nuémrique est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

jean-rouillard
Jean Rouillard
Académies :
Départements :
Communes :
Etablissement :