Tout ce que vous devez savoir sur le contrôle continu : matières, fonctionnement et règles de comptage

Tout ce que vous devez savoir sur le contrôle continu : matières, fonctionnement et règles de comptage

Le contrôle continu est un système d’évaluation qui joue un rôle essentiel dans le parcours scolaire des élèves. Il permet de mesurer leurs connaissances et compétences tout au long de l’année, en prenant en compte les résultats obtenus lors des évaluations régulières. Mais comment fonctionne-t-il réellement ? Quelles sont les matières concernées ? Et quelles sont les règles de comptage des notes ?

Dans cet article, nous vous expliquerons tout ce que vous devez savoir sur le contrôle continu. Découvrez les détails de ce système d’évaluation qui influence grandement la réussite des étudiants.

La répartition des notes entre le contrôle continu et les épreuves terminales

La répartition des notes entre le contrôle continu et les épreuves terminales

 

La note finale du baccalauréat est déterminée par une combinaison du contrôle continu, qui compte pour 40%, et des épreuves terminales, qui représentent les 60% restants. Cette répartition vise à évaluer de manière équilibrée les compétences et les progrès des élèves tout au long de l’année scolaire.

Lire aussi :  Tout savoir sur la licence de philosophie : intérêt, emploi du temps et débouchés !

En accordant une importance significative au contrôle continu, il est possible d’avoir une vision plus complète des performances académiques des étudiants. Cela permet également de prendre en compte leur régularité et leur investissement dans leur travail, plutôt que de se baser uniquement sur une évaluation ponctuelle lors des épreuves finales.

Les classes concernées par le contrôle continu

Le contrôle continu ne s’applique pas à la classe de seconde, mais uniquement aux classes de première et de terminale. Cette décision a été prise afin de permettre aux élèves de s’adapter progressivement au système d’évaluation continue.

En effet, la première année du lycée marque une étape importante dans le parcours scolaire des étudiants, où ils commencent à se spécialiser dans des matières spécifiques en vue de leur orientation future. Introduire le contrôle continu dès la première année permet donc de prendre en compte les progrès et les compétences acquises tout au long de cette période cruciale, offrant ainsi une évaluation plus complète et équilibrée des élèves.

Lire aussi :  Découvrez tout sur les CFA : intérêt, coût et perspectives

Les matières incluses dans le contrôle continu

Les matières concernées par le contrôle continu sont les enseignements obligatoires qui n’ont pas d’épreuves terminales en première et en terminale. Cela inclut des matières telles que l’éducation physique et sportive, l’éducation civique, juridique et sociale, ainsi que les travaux personnels encadrés.

Ces matières sont incluses dans le contrôle continu car elles ne sont pas évaluées par des épreuves finales, ce qui permet de prendre en compte la progression et les compétences des élèves tout au long de l’année scolaire. En évaluant ces matières de manière continue, il est possible d’avoir une vision plus complète des performances académiques des étudiants et de valoriser leur investissement régulier dans ces domaines.

Univ-Nuémrique est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

jean-rouillard
Jean Rouillard
Académies :
Départements :
Communes :
Etablissement :